wechat le roi de la censure

Les utilisateurs de WeChat, l'application de messagerie la plus populaire de Chine, ont cessé d'être informés lorsque leurs messages sont censurés dans un mouvement qui érode davantage la vie privée des utilisateurs, selon un nouveau rapport de Citizen Lab.
 Tencent, le géant de 232 milliards de dollars qui opère WeChat, a toujours pratiqué des formes de censure sur ses utilisateurs - c'est une partie inévitable de la gestion d'un service en ligne populaire en Chine - mais ces dernières années, il a cessé d'informer les utilisateurs quand leurs messages étaient bloqués . Dans le passé, l'application informerait les utilisateurs lorsqu'un message qu'ils avaient l'intention d'envoyer n'était pas diffusé parce qu'il était controversé, comme des références à des groupes de liberté d'expression ou au massacre de la place Tiananmen. Maintenant, cependant, les messages censurés ne sont tout simplement pas livrés sans notification pour l'expéditeur ou le destinataire.

 «En retirant l'avis de censure, WeChat s'enfonce plus profondément dans un trou noir d'irresponsabilité envers ses utilisateurs», a écrit Ron Deibert, directeur de Citizen Lab, unité de recherche au sein de l'École Munk des affaires mondiales de l'Université de Toronto. Le développement est troublant, mais encore plus quand on considère l'échelle de WeChat, qui compte plus de 840 millions d'utilisateurs actifs chaque mois et est devenu une plate-forme essentielle qui comprend des paiements, taxi-grêle, des services de nouvelles et de livraison de nourriture.

 Ce changement de notification est l'un des nombreux résultats alarmants du rapport, qui, selon Deibert, «est essentiel parce qu'il contribue à faire reculer le rideau de l'obscurité qui, malheureusement, imprègne tant de nos expériences numériques.
source https://techcrunch.com/2016/12/02/wechat-censorship-citizen-labs/


lire aussi :

  1.  http://www.soniquedigital.com/how-to-implement-an-effective-digital-strategy-in-china.html 
  2. http://china-market-research.blogspot.com/2016/05/agency-best-practices-on-chinese-social.html


 Internet Chine Revue de l'internet chinois

Réaliser un voyage hors du commun en Chine




La Chine est une destination idéale pour les voyageurs en quête de dépaysement et d’aventures. Elle attire beaucoup de vacanciers grâce à ses innombrables sites incontournables, notamment la Cité interdite ou le Musée du palais. Il s’agit d’un édifice impérial qui se trouve à Pékin. Ce monument figure parmi les palais les plus vieux du pays. Il a été bâti entre 1406 et 1420 par l’ordre de Yongle, le 3e empereur de la dynastie Ming. Occupant une superficie de 72 ha, il abrite des trésors impériaux de la civilisation chinoise ancienne et plusieurs œuvres d’art chinois telles que les céramiques, les peintures, les bronzes et bien d’autres encore.


Une randonnée pédestre aux gorges du Saut du tigre


Les gorges du Saut du tigre sont un des sites à ne pas rater lors d’un voyage sur mesure Chine. Ce sont un canyon sur le fleuve Yangzi qui se trouve à environ 60 km au nord de la ville de Lijiang. On peut le joindre en 2 heures de voiture depuis le sud de Shangri-là. Ces gorges sont considérées comme les plus belles et les plus profondes du pays. Ce site est propice aux randonnées pédestres. En effet, on peut longer sur sa totalité à pied. De plus, il offre aux aventuriers des paysages à couper le souffle. Il y a 2 itinéraires pour traverser les gorges, dont un sentier longeant le haut des falaises et une route passant les gorges à mi-hauteur. Sur le chemin, les touristes trouveront des restaurants et des hébergements.

Découvrir la vie nocturne en Chine


Pour s’immerger complètement dans l’ambiance de nuit en Chine, le séjour en Shanghai est recommandé. En effet, cette ville ne dort jamais. Pour profiter de la vie nocturne, beaucoup de jeunes et d’adultes vont dans une boîte de nuit ou dans un bar. Ces derniers sont capables de satisfaire les fêtards même les plus aguerris. Par ailleurs, il est possible de faire une croisière sur la rivière Huangpu pendant la nuit. Teintée de couleur jaune et ne se gèle jamais, les voyageurs romantiques pourront profiter de ses 114km de long tout au long de l’année. Cette activité permet aux voyageurs d’admirer la majestueuse ligne formée par les bâtiments du Bund depuis le bateau. Ces belles constructions donnent de beaux spectacles de lumières de différentes couleurs.



Dégustation de la gastronomie chinoise


La Chine est aussi connue pour sa grande variété culinaire qui impressionne les voyageurs. Ces derniers peuvent commencer l’aventure culinaire par la dégustation du riz sauté. Il s’agit d’un plat de riz frit mélangé avec des lamelles de porc, de bœuf, ou de poulet et des légumes. Les ingrédients différencient selon le gré du cuisinier. Les bourlingueurs gourmands seront gâtés car ce plat est savoureux et nourrissant. Par ailleurs, les globe-trotters ont la possibilité de manger des aubergines parfumées au poisson ou « Yú xiāng qié zi ». Ce plat est servi avec des sauces qui marient le goût sucré aux goûts salés et épicés traditionnels de la cuisine du Sichuan. Les vacanciers peuvent en trouver dans cette même région et dans les contrées environnantes.





Internet ChineRevue de l'internet chinois

Les Etats-Unis et la Chine représenteront 50% des dépenses publicitaires en 2017 du monde

Les Etats-Unis et la Chine représenteront la moitié de toute la croissance nette des dépenses publicitaires en 2017, alors que les budgets publicitaires mondiaux atteindront les 547 milliards de dollars US, la Chine reprenant une position très étroite par rapport aux États-Unis, selon une nouvelle prévision de GroupM. Avec la croissance en fin d'année, GroupM Chine a révisé 2016 à + 7,8%, en hausse de 6,6% prévu plus tôt. La publicité sur les produits de grande consommation a progressé de 4,6% au deuxième trimestre en glissement annuel, soit beaucoup plus rapidement que les prévisions de croissance de 2,0%. La poursuite de l'urbanisation et la solidité de la confiance des consommateurs appuient largement la poursuite de la croissance, mais la Chine ne bénéficie plus des taux à deux chiffres récents. GroupM s'attend à ce que la publicité numérique en Chine progresse de 29,5% en 2016 et ralentisse à 21,5% l'année prochaine.


La croissance dans la publicité

 La Chine et les autres pays du «nouveau monde» continuent de contribuer à la croissance mondiale, mais un nouveau niveau de croissance plus modeste est intervenu. La publicité numérique continue d'être le principal bénéficiaire de la croissance. 2017 la publicité mondiale est prévue à 547 milliards de dollars (+4,4%), avec la part du numérique pour atteindre 33%. En 2016, le numérique a capturé 72 cents de chaque dollar nouvelle publicité (USD), et TV 21 cents. En 2017, le numérique capturera 77 cents par dollar neuf, la télévision recevra 17 cents. «La croissance des annonces a assombri le cycle de reprise de l'économie mondiale à long, bas et niveau depuis 2010. Ces nouvelles prévisions soulignent que l'histoire publicitaire de notre époque est cependant structurelle, non cyclique. 20 ans après l'Internet devenant un média publicitaire mesuré, le numérique demeure le moteur de la croissance de la publicité et le perturbateur en chef de l'économie de marketing », a déclaré Adam Smith, le directeur des futures de GroupM.

 Une variété de facteurs économiques à travers le monde voir une autre année de modeste croissance de la publicité que les marques continuent d'être pressés pour la performance dans les environnements à faible croissance. Malgré le sursaut d'incertitude lié aux résultats de l'élection présidentielle américaine et au référendum britannique sur le départ de l'Union européenne, les budgets publicitaires n'ont pas encore été touchés. Internet Chine Revue de l'internet chinois

source :
http://www.marketing-interactive.com/china-leads-global-ad-growth-in-2017/
http://www.fldist.com/top-marketing-strategies-in-china/
http://www.go-techan.com/how-local-businesses-would-benefit-from-online-marketing-strategies/

Cibler les seniors chinois, un réel challenge pour les marqueteurs

Cibler les seniors chinois, un réel challenge pour les marqueteurs


Avec un âge de départ à la retraite à 60 ans pour les hommes et 55 ans pour les femmes, les retraités chinois font partie des plus jeunes au monde. Pour les entreprises de la grande consommation et des secteurs des loisirs, de la santé et de la banque-assurance entre autres, cette population de plus de 60 ans est une cible très intéressante. Non seulement elle est jeune et dispose de plus de temps pour elle-même que la population active, mais elle voit son pouvoir d’achat grandir et compte quelque 10 millions de personnes supplémentaires par an. En 2050, les seniors pourraient être 500 millions en Chine, contre 220 millions aujourd’hui. Les marqueteurs travaillent donc à positionner leurs produits sur ce nouveau marché au très fort potentiel. Pourtant, cibler les seniors chinois n’est pas si facile. Explications.



Important manque à gagner sur le marché des seniors


Tout d’abord, le pouvoir d’achat des personnes âgées en Chine reste encore largement inexploité par les entreprises. D’après Wang Jiyong, vice-président de l’Association chinoise de l’Industrie des Seniors (CSIA), « la valeur du marché des seniors a dépassé les 170 milliards de renminbi (soit à peu près 28 milliards de dollars en 2015), mais les produits aujourd’hui destinés à ce marché en valent seulement 120 milliards », ce qui représentait, en 2015, un manque à gagner d’environ 8 milliards de dollars.
Certaines études, comme celle du Comité national sur le vieillissement, chiffrent le marché des seniors à 594 milliards d’euros, soit 8 % du PIB et largement au-dessus de l’estimation de la CSIA. Mais le constat reste le même : les entreprises ne sont pas encore capables d’en tirer pleinement parti. 

Les personnes âgées se sentent délaissées par les publicitaires


Les seniors sont d’ailleurs les premiers à le ressentir. En 2013, l’immense majorité des 3 600 Chinois de plus de 60 ans interrogés sur cette question se sentait mise de côté par les marqueteurs. Seuls 8 % des seniors trouvaient que le marketing et la publicité leur étaient adressés de façon pertinente, rapporte le Wall Street Journal.
Une autre étude, réalisée au biais d’entretiens qualitatifs par le groupe HKTDC, montre encore plus explicitement le sentiment de marginalisation des seniors, du fait de l’absence de marketing les visant spécifiquement. D’après les répondants, s’il existe bien des produits conçus pour les seniors, notamment dans le secteur du prêt-à-porter, ceux-ci ne sont pas mis en valeur, ni en termes de publicité, ni en termes de distribution puisqu’on les trouve essentiellement dans des centres commerciaux de seconde classe.

Quelle stratégie marketing adopter ?


Pour autant, ces seniors ne veulent pas non plus d’un marketing qui vise exclusivement les personnes âgées, car ce serait une autre forme de marginalisation. Dans le cadre spécifique du prêt-à-porter où l’offre pour les seniors consiste essentiellement en produits de moyenne ou faible qualité par exemple, les personnes interrogées par HKTDC souhaitaient plutôt voir apparaître des modèles d’âge mature dans des publicités pour des produits de qualité, mais adressés au grand public.
Parmi les quelques marques occidentales étant parvenues à cibler efficacement les seniors, on peut par exemple citer Volkswagen avec une publicité pour son Beetle mettant en scène des personnes âgées imitant des adolescents. De plus, les seniors chinois étant de plus en plus connectés, les marqueteurs ne doivent pas hésiter à utiliser l’Internet et les réseaux sociaux pour engager les personnes âgées.

L’importance d’une analyse de marché très détaillée


Enfin, pour comprendre les besoins particuliers des seniors en Chine, il faut surtout étudier en profondeur leurs habitudes de consommation, recommande Kunal Sinha, principal chez Ogilvy & Mather China et interrogé par le Wall Street Journal. Ainsi, uniquement 7 % du budget des 55-65 ans vivant en ville est consacré au vêtement, alors que la moitié des dépenses sont faites dans l’alimentation.
Analyser de façon très fine ce type de données apparaît ainsi comme l’une des clefs du succès des marques qui sont parvenues à se positionner sur le marché des seniors. Le prestataire de services de soins à domicile aux personnes âgées, Pinetree Senior Care Services, a par exemple passé trois ans à observer les habitudes de consommation et les attentes des seniors chinois pour comprendre que ces derniers ne voulaient pas du modèle de maison de retraite. L’étude de marché a porté ses fruits puisque l’entreprise réalisait une croissance de 55 % en glissement annuel en 2012.
De cette façon, l’entreprise singapourienne a été capable de contourner l’un des principaux obstacles auquel sont confrontés de nombreux groupes locaux et internationaux sur ce marché des maisons de retraite : le prix du service. Pour Joseph Christian, membre de la Harvard Kennedy School interrogé par CKGSB Knowledge, les ressources financières actuelles de la grande majorité des retraités chinois sont encore insuffisantes pour payer le prix affiché par les entreprises. S’il y a un conseil à donner aux équipes marketing s’intéressant au marché des seniors, c’est donc de commencer par bien évaluer les postes de dépense des seniors.



Internet Chine Revue de l'internet chinois

3 conséquences de l'élection de Trump sur l'économie chinoise



Le président élu, Donald Trump, et son futur homologue chinois, Xi Jinping, ont fait un bon appel hier et ont établi un "sens clair de respect mutuel", mais si les promesses de campagne de Donald Trump concernant la Chine sont une indication, L'année 2016 des Etats-Unis et de la Chine pourrait-elle mettre fin à l'amélioration du tourisme entre les deux pays? je décompose certaines des implications possibles de la présidence imminente de Trump pour les voyageurs chinois aux États-Unis, ainsi que l'industrie du tourisme et de l'hospitalité des États-Unis en général.

Politique d'échange !

Le président élu Trump a souligné qu'il imposerait un tarif de 45 pour cent sur toutes les importations en provenance de la Chine, à moins que la Chine ne prenne des subventions pour bon nombre de ses industries clés. De nombreux commentateurs politiques craignent que la politique commerciale de Trump envers la Chine ne se traduise par une guerre commerciale, ce qui pourrait mettre en péril la forte croissance du tourisme chinois aux États-Unis. Alors que les États-Unis ont un déficit commercial croissant en Chine, 365,7 milliards de dollars en 2015, le tourisme est l'un des secteurs où les États-Unis affichent un excédent important. Les touristes chinois à l'étranger dépassent largement les touristes étrangers en Chine, et cette dépense est une raison clé derrière le déficit commercial de la Chine dans le secteur des services. Une guerre commerciale globale entre la Chine et les États-Unis met donc en péril les exportations de tourisme des États-Unis, car elle constitue une arme puissante pour la Chine dans un conflit commercial potentiel. Alors que les tarifs douaniers sont un domaine où la Chine a peut-être le plus à perdre, le tourisme représente exactement la situation inverse. Comme le prouve le cas de Taiwan, la Chine n'est pas étrangère à la limitation du tourisme pour atteindre des objectifs politiques.

Politique de visas 

Il est plus facile que jamais pour les Chinois d'acquérir des visas de touristes pour les États-Unis, et le visa de 10 ans qui a été introduit en 2014 est devenu un jalon important pour attirer les visiteurs chinois (et riches) récurrents aux États-Unis. Cependant, la plateforme de campagne anti-immigration de Donald Trump suscite de sérieux doutes quant à l'avenir de ce programme de visa, qui est largement considéré comme un important moteur du tourisme entre les deux pays. Le Département d'État des États-Unis a fait valoir que l'entente de 10 ans sur les visas profitera mutuellement au développement et à l'investissement des entreprises américaines et chinoises. La promesse du président élu Trump de protéger les emplois américains et d'empêcher la Chine de voler des secrets commerciaux mine sans doute la partie de l'investissement des prestations de visa, soulignant l'avenir incertain de cet arrangement de visa. Un autre objectif de la critique Trump a été ce qu'il a appelé «bébés ancre», ou moins offensivement «tourisme de maternité», la pratique de donner naissance à des enfants sur le sol des États-Unis en visitant des visas de touristes pour accorder la citoyenneté des enfants américains. On croit que cette pratique est courante chez les Chinois riches, et une répression de cette pratique pourrait entraîner des dommages collatéraux sur les politiques générales en matière de visas

Ironiquement, M. Trump a personnellement bénéficié du tourisme chinois et de l'immigration chinoise en tant qu'homme d'affaires. Trump's hôtels accueille beaucoup de touristes chinois, et son Trump Tower a été financé par des individus chinois riches qui ont utilisé l'investissement pour demander des visas EB-5 qui facilitent l'immigration en échange d'investissements créateurs d'emplois aux États-Unis.

Investissements chinois


Les dernières années ont vu de nombreuses entreprises chinoises de grande envergure dans le secteur du tourisme, comme par exemple l'acquisition par HNA Group de Carlson Hotels et son investissement de 25% dans Hilton, la tentative d'acquisition de Starwood et son acquisition réussie du Waldorf Astoria, ainsi que de nombreuses petites acquisitions qui ont reçu moins de projecteurs médiatiques. De nombreux responsables et experts de la sécurité nationale des États-Unis, et Donald Trump en particulier, se méfient des acquisitions chinoises d'entreprises américaines, et de nombreux fonctionnaires ont appelé à un examen plus rigoureux de ces investissements. Les intervenants américains dans le domaine du tourisme, qui ne sont que les bénéficiaires de l'investissement sortant de la Chine, auraient beaucoup à perdre si l'administration Trump réduisait les investissements chinois dans le but de promouvoir son programme protectionniste. Trump lui-même a toutefois souligné qu'il a personnellement bénéficié d'acheteurs et d'investisseurs immobiliers chinois.

Internet Chine Revue de l'internet chinois

La Chine une destination culturelle

Des vacances culturelles en Chine ?
La Chine est l’une des destinations propices à un voyage instructif. Sur les lieux, les touristes pourront, entre autres, découvrir la culture du pays. Par ailleurs, la peinture est un art pictural traditionnel existant depuis plus de mille ans en Chine. En effet, elle est un moyen permettant aux artistes de présenter l’unicité de l’homme et du cosmos ainsi que le dynamisme qui règne au sein du territoire. C’est une source à travers laquelle les Chinois expriment leur âme. Par ailleurs, le peintre trouve son inspiration dans la nature. Les paysages, les personnages, les oiseaux et les fleurs figurent parmi les thèmes préférés des maîtres. En outre, la peinture chinoise est constituée par un ou plusieurs poèmes, des calligraphies, d’une image et du sceau de l’artiste. Elle se distingue selon son style. Il y a la Gongbi ou le pinceau soigneux. Celui-ci se différencie de par sa finesse et sa précision dans le détail. Il se pratique sur du papier non absorbant ou sur de la soie. Par contre, la Xieyi est caractérisée par un tracé ample et utilise le principe du dégradé.
L’origami, une autre forme d’art en Chine
Durant leur voyage aventure en Chine, les bourlingueurs pourront aussi découvrir et même apprendre l’origami. En effet, c’est un art culturel qui consiste à plier un papier pour représenter un objet, un animal, un personnage, une fleur, etc. En principe, l’origami peut être fait par une feuille de papier carré non découpé, mais certains créateurs, comme M. Eiji Nakamura, font des collages des feuilles de tailles variées. Par ailleurs, pour faire de l’origami, il faut d’abord, reconnaître les symboles, les plis et les bases. Ensuite, le pratiquant doit commencer avec des modèles plus simples pour ne pas se décourager. Pour tester une nouvelle forme, il optera pour des feuilles d’imprimantes carrées. À noter qu’il faut rouler le papier avec soin et marquer les plis avec précision, car un millimètre de différence peut compliquer la réalisation d’un origami.
Le kung-fu désignant la boxe chinoise
Mis à part la peinture et l’origami, la Chine dispose également de divers styles de combat qui y ont été créés depuis des siècles. Ces arts martiaux sont connus sous le nom de kung-fu ou guóshù ou encore wushu. Ils sont nés au temple de Shaolin qui se trouve dans la province du Henan, au nord du pays. Cette pagode a été bâtie en 464 pour propager le bouddhisme Thérevada. Elle a servi de refuge pour Da Mo durant la dynastie des Liang. À son arrivée, ce prince a enseigné aux moines des mouvements fondés sur les animaux. Ceux-ci ont été, par la suite, utilisés comme la base du kung-fu. En outre, il existe de nombreux styles de boxe chinoise à apprendre lors d’un voyage en chine. En général, ces derniers sont classifiés en wushu du Nord et wushu du Sud. Le premier est basé sur la force physique et le second sur la respiration.


Internet Chine Revue de l'internet chinois

Conseils pour manager en Chine :

Le Management en Chine 

Le marché chinois présente d'innombrables opportunités pour les investisseurs étrangers, puisqu'en devenant la 2éme force économique mondiale et le leader en export, le pays offre un terrain propice au gain et à la bonne marche des affaires, cependant le facteur majeur d'un épanouissement socio-économique d'une entreprise étrangère sur les terres chinoises c'est l'adaptation, chose plus facile à dire qu'a faire ,car le modèle chinois est spécifique, avec des traditions complètement différentes qui sont ancrées même dans le milieu du travail et une philosophie relationnelle unique, chose qui peut s'avérer ardu à comprendre pour un manager étranger, 


Voici donc quelques conseils  pour manager en Chine :

Le leadership :









Un leader en Chine est une figure paternaliste pour ses employés, l'autorité du manager est une norme,  savoir donner des ordres réfléchis aux exécuteurs, la résolution des problèmes liés à l'exécution fait que le leader est le point de repère de tout un chacun au sein de l'entreprise, pour les salariés chinois qui pour la plupart n'ont pas un esprit d'initiation , suivre à la lettre la demande d'un manager est la démarche normale, obtenir des résultats satisfaisants augmente la confiance qu'ont les travailleurs pour leur leader, il est facile d'imposer ses idées le reste à faire durant le processus de réalisation est bien plus contraignant, il faut avoir une planification qui englobe tous les aspects en cas de retard ou d'échecs, afin de prendre les décisions adéquates au bon moment.

La valorisation :





Il est impératif pour un Chinois de se sentir important dans la société qu'il a intégrée et pour ce faire il a besoin d'être valorisé, les titres et les statuts sont primordiales pour un employé car, les responsabilités supplémentaires lui confère la sensation qu'il est valorisé au sein de l'entreprise, il sera prêt à travailler dur  pour atteindre une position respectée parce que le but initial pour un travailleur chinois c'est  d'être fière de son travail, le scénario cauchemardesque pour lui et de se sentir inutile, humilié et incapable surtout en public,  si pour le reste du monde les blâmes entre collègues et entre un manager et son employé font partie du processus naturel d'un travail à l'intérieur d'une société et n'ont rien de choquant, pour un employé chinois c'est bien la pire chose qui puisse lui arriver, le concept de « face » est ancré dans la culture chinoise, garder la face équivaut à garder une réputation et un statut respectable devant la société en général et au travail surtout, un malentendu ou une demande d'explication ne doit donc jamais être traité en public, s'entretenir avec son salarié chinois seul à seul et la méthode adéquate, en conclusion valoriser et s'entretenir en privé sont des notions clé pour être un bon manager en Chine.





L'optimisme :



L'optimisme est de mise dans un discours adressé aux employés chinois, l'utilisation de termes positifs rassure les salarié sur la fiabilité du manager et leur permet d'avoir confiance dans l'avenir de l'entreprise, l'attitude positive est très apprécié en Chine, cela fait partie de la tradition que de valoriser le positif et d'essayer de minimiser le négatif ou de ne pas en parler carrément, loin des standards internationaux où il est très important d'afficher les données concrètes afin d'essayer de rétablir les résultats, en Chine plus le langage du manager est positif plus les employés se sentiront en sécurité dans l'entreprise  résultat ils feront le maximum pour rester dans leur travail.



La compréhension:


Il est important de savoir que pour un subordonné chinois, le fait de dire « oui »  après une longue explication de votre part ne signifie pas nécessairement une compréhension complète,
Pour les Chinois le oui englobe plusieurs notions, cela peut vouloir dire oui je suis attentif à ce que vous dites, il est préférable d'essayer de le revoir plus tard pour des explications additionnelles.


Lors de réunions il est impératif de parler lentement car, même si la présence d'un interprète aide énormément pour se faire comprendre, les Chinois considèrent que c'est impoli de dire à une personne de répéter ce qu'elle vient de dire, résultat l'interprète va omettre les passages qu'il n'a pas compris en traduisant  seulement ceux qu'il a entendue, il est certain également que pour un interprète signalé son incompréhension aura pour conséquence de montrer son manque d'expérience et de savoir faire,  ainsi même si les idées traduites sont incohérentes de par l'absence de certains segments, les employés présents ne feront aucun signe marquant leurs incompréhensions. 

"Il est important de comprendre les codes culturels en Chine pour vraiment faire des affaires avec les hommes les plus puissants du pays. Le respect l'écoute et les guanxis sont des valeurs phares très complexes." Explique le fondateur de Nakesi dans le Guangdong

Comprendre le Business en Chine 

Le seul moyen Pour comprendre les besoins ou les problèmes que peux avoir un employé dans l'exécution de ses tâches est de l'invoquer pour une réunion en privé, les Chinois ont pris l'habitude et ont été éduqués de manière à ne jamais exprimer leurs points de vue ou incompréhensions en public, ce genre de réunions est certes prenant mais, montre des résultats très positifs, une discussion loin des autres rassure l'employé et le met en position de confiance ce qui est bénéfique pour les deux parties.

Lire aussi : 




Internet Chine Revue de l'internet chinois

Baidu Marketing expliqué en vidéo

Par solidarité je poste une vidéo d'Olivier VEROT De marketing Chine sur Baidu Marketing.



le lien youtube c'est ici.

Internet Chine Revue de l'internet chinois

Internet Chine

Je suis chinois et j'ai monté ma boite en informatique en France.
J'ai crée ce blog pour vous faire partager ma passion, tout ce qui touche au High Tech.


Si comme moi, vous aimez bien les news High Tech, n'hésitez pas a me faire partager tout cela.

J apprécie les commentaires...et si j'ai le temps j'y répondrais.



Nombre total de pages vues