Guillaume Mallet va s'exprimer en live streaming en Chine

Les français en Chine ont été  1250 à voter aux élections présidentielles d’avril. 


Dès le 27 mai par internet ou le 5 juin à l’urne, vous aurez à choisir votre représentant à l’Assemblée nationale.



Beaucoup d’entre vous n’ont pas pu exercer leur droit de vote pour les élections présidentielles, en raison des conditions de transport rendues très difficiles par les restrictions sanitaires, ou de l’impossibilité d’ouvrir les bureaux de vote à Shanghai, sous un confinement dur. Je le regrette sincèrement car l’exercice de la démocratie à l’étranger est un acquis précieux. Notre législation électorale devra évoluer pour s’adapter à un monde toujours plus complexe.

Macron en Chine 


Néanmoins, en Chine, vous avez été 42% au premier tour puis 80% au second tour à apporter vos suffrages à Emmanuel Macron. C’est un choix net en faveur de sa politique de modernisation de la France.

Maintenant, pour mettre en œuvre son programme, le Président Emmanuel Macron a besoin d’une majorité solide à l’Assemblée nationale. Candidate de la majorité présidentielle et votre députée depuis 5 ans, j’ai l’honneur de solliciter à nouveau votre confiance pour continuer à agir avec vous, pour vous.

Pour m’accompagner pour les 5 prochaines années comme suppléant, j’ai choisi un Français de Chine. Guillaume Mallet est installé depuis 15 ans en Chine et connaît parfaitement votre quotidien et vos préoccupations. Il est Conseiller des Français de l’étranger et Président du Conseil consulaire de Shanghai. Il sera un excellent relais pour prendre les bonnes décisions au service de notre communauté en Chine et dans notre vaste circonscription.
Vidéo – mon suppléant Guillaume Mallet



En raison des restrictions sanitaires, je ne peux pas me rendre en Chine. C’est pourquoi, je vous propose un temps d’échange en visioconférence dimanche 22 mai à 17h30 (heure de Chine)



Lire aussi 


ernet Chine Revue de l'internet chinois

Chiffres nationaux du Covid en Chine


1905 nouveaux cas annoncés (dont 1603 asymptomatiques) dans la journée du 10 mai, dont 67% à Shanghai.

 lire aussi 

Coronavirus: economic toll of China’s latest outbreak ‘10 times more severe’ than Wuhan in 2020



Total national  = 87 329 (79 926 asymptomatiques)

 La Chine et le Covid


=Shanghai=


1289 nouveaux cas annoncés (dont 1259 asymptomatiques) dans la journée du 10 mai

Total actuel (estimation) : 75 000 cas (dont 70 000 asymptomatiques). 379 cas graves et 7 nouveaux décès le 10 mai. 553 décès de personnes positives depuis le début de cette flambée épidémique, presque tous liés à des comorbidités (âge moyen > 80 ans).

 

=Jiangsu=

49 cas nouveaux annoncés (tous asymptomatiques) dans la journée du 10 mai, dont 48 cas à Wuxi.

Total actuel = 496  (dont 486 asymptomatiques)

 

=Zhejiang=

7 cas nouveaux annoncés (5 asymptomatiques) dans la journée du 10 mai.

Total actuel= 508 cas

 

=Anhui=

1 cas nouveau annoncé (asymptomatique) dans la journée du 10 mai. 

Total actuel= 38 cas (dont 34 asymptomatiques)

 

1.      Poursuite de la politique sanitaire


 

·         Pour la première fois depuis le début de cet épisode épidémique, le nombre de cas positifs par jour est repassé le 10 mai sous la barre des 2000 cas quotidiens. Ces chiffres montrent indéniablement une tendance encourageante, bien que les aléas des campagnes de dépistage puissent entrainer des fluctuations des chiffres quotidiens. De même, le nombre de morts annoncés quotidiennement a diminué continument depuis un pic atteint à 52 personnes le 28 avril, et seuls 7 décès de personnes positives sont à déplorer le 10 mai.

 

·         Le nombre de cas « dans la société », c’est à dire hors personnes confinées, est également retombé pour atteindre 0 dans la plupart des districts de la ville. Pour mémoire, le « zéro circulation sociale » est déclaré au bout de trois jours consécutifs.  A ce stade, les districts de Fengxian, Jinshan, Chongming, Qingpu, Songjiang, Putuo, Jiading et Xuhui ont atteint le « zéro circulation sociale », sans pour autant que cela n’exclue des mesures temporaires de confinements pour dépistage, parfois assorties de « gestion statique », comme à Jinshan. Le nombre de résidents en « Zone de prévention » (zone 3) continue d’augmenter, bien que seule une minorité d’entre eux puisse jouir de la possibilité de sortir du périmètre de leurs résidences.

 

·         Cette tendance est également observable dans les provinces adjacentes à Shanghai, où la plupart des clusters semblent s’être résorbés, à l’exception de celui de Wuxi qui reste actif.

 

·         Malgré cette dynamique encourageante, les autorités n’ont pas donné de signal d’assouplissement des mesures en place. Une réunion des membres permanents du bureau politique du Parti communiste du 5 mai consacrée à la situation sanitaire a réitéré l’impératif absolu de la politique de « zéro COVID dynamique » et appelé à renforcer les mesures de lutte contre l’épidémie.

 

·         Ainsi, de nouvelles pratiques viennent renforcer l’arsenal de lutte contre l’épidémie : Le périmètre de prise en compte des contacts de second degré comprend désormais officiellement les voisins de palier des personnes positives, ainsi que les appartements situés directement en dessous et au-dessus de ceux où elles résident. Les désinfections de l’intérieur des domiciles de cas positifs sont également confirmées et graduellement systématisées. Sans qu’une annonce officielle de la municipalité n’ait apporté de définition précise, de nombreux quartiers pratiquent des « périodes de silence », durant lesquelles les déplacements, les consultations médicales non urgentes, les réceptions de colis et les sorties du domicile font l’objet de restrictions accrues. Enfin, un nouveau cycle de dépistage PCR est lancé pour tous les résidents des « zones de prévention » (18M de personnes), qui seront soumis à deux tests au moins entre le 8 et le 14 mai.

 

·         A la suite des universités ayant anticipé les vacances d’été, la commission municipale de l’éducation revoit également le calendrier scolaire de l’enseignement secondaire, avec l’annoncée du report des épreuves du baccalauréat chinois (gaokao) d’un mois, du 7 au 9 juillet. Aucune indication sur la réouverture des établissements scolaires n’a en revanche été annoncée.

 

·         La décrue du nombre de cas a également entraîné la fermeture de plusieurs centres de quarantaine. L’objectif des autorités est de fermer prioritairement ceux offrant les conditions les plus rudimentaires, ainsi que ceux aménagés au sein d’écoles.

 

·         Les jeux asiatiques prévus à Hangzhou en septembre 2022 ont été reportés sine die.

 

 

 

2.      Questions fréquentes liées au confinement


 

·         S’agissant des approvisionnements en denrées alimentaires, des livraisons sont organisées par le comité de quartier, mais de façon irrégulière. Un nombre croissant de plateformes fonctionnent suivant les quartiers, et la plupart n’accepte que des commandes groupées, qui sont mises en place par les réseaux de voisinage sur des plateformes locales. Certains quartiers ont mis en place des procédures de demande d’autorisation préalable aux commandes groupées qui peuvent rallonger ces délais. La situation s’est améliorée, mais il reste possible, en cas de situation d’urgence uniquement, de vous rapprocher de votre chef d’îlot (lien) et du consulat. L'approvisionnement en complément alimentaires est limité, et la majorité des entrepots sont bloqués. 

 

·         Eau potable : la plupart des résidences refusent toujours les achats groupés de bombonnes d’eau. L’eau courante est cependant conforme aux règlementations nationales à la sortie des usines de traitement, bien qu’il existe des risques de pollution microbienne lors de son passage par les canalisations.
 Ainsi, il n’est pas recommandé de boire directement l’eau courante à Shanghai. En revanche, l’eau courante bouillie  (au minimum 1 minute) est considérée comme potable. Le risque de pollution en métaux lourds est faible et ne présente d’effet potentiel sur la santé qu’en cas d’accumulation sur le long terme. Il est recommandé aux foyers dotés de filtres de les remplacer régulièrement explique Jinwang

 
lire aussi : 

Internet Chine Revue de l'internet chinois

La Chine connait le Chomage

L'un des principaux dirigeants chinois Li Keqiang a brossé un tableau sombre du marché du travail dans le pays le plus peuplé du monde, alors que les blocages généralisés de Covid freinent l'économie.


L'emploi en Chine 


Le Premier ministre chinois Li Keqiang – le numéro 2 dans la hiérarchie du Parti communiste chinois au pouvoir – a qualifié la situation de l'emploi de "complexe et grave".



Dans un communiqué publié samedi, il a demandé à tous les niveaux de gouvernement de donner la priorité aux mesures visant à stimuler l'emploi et à maintenir la stabilité. Ces mesures consistent notamment à aider les petites entreprises à survivre, à soutenir l'économie de l'Internet, à offrir des incitations pour encourager les gens à créer leur propre entreprise et à accorder des allocations de chômage aux travailleurs licenciés.


L'économie en Chine 


"La stabilisation de l'emploi est essentielle à la subsistance des gens et constitue le principal soutien pour que l'économie fonctionne dans une fourchette raisonnable" explique un chinois lors du Chinese Club. 


Voir aussi vidéo



Le Chomage en Chine 


Les remarques du premier ministre chinois interviennent à un moment où le taux de chômage dans le pays a grimpé au taux le plus élevé en près de deux ans, selon les données du gouvernement.
La situation de la Chine a changé contre 2021

La Chine doit créer des millions de nouveaux emplois pour maintenir le rythme de l'économie. Le gouvernement s'est fixé pour objectif de créer au moins 11 millions d'emplois dans les villes et villages en 2022. Mais Li a déclaré en mars qu'il espérait que l'économie pourrait générer plus de 13 millions cette année, citant la nécessité d'accueillir les diplômés universitaires et les travailleurs migrants ruraux.
Li, qui s'occupe de la gestion économique en Chine, a lancé des appels répétés pour stabiliser l'emploi ces dernières semaines, et ses commentaires ce week-end sont un rappel brutal du coût des restrictions chinoises de Covid.

Le Covid en Chine perturbe l'économie


Alors que la variante hautement transmissible d'Omicron se propage rapidement en Chine, le pays est aux prises avec sa pire épidémie en plus de deux ans.

214 millions de chomeurs? 


 Jusqu'à présent, au moins 31 villes chinoises sont sous verrouillage total ou partiel, ce qui pourrait affecter jusqu'à 214 millions d'habitants à travers le pays, selon les derniers calculs .
Plus de deux ans après le début de la pandémie, le président Ji Xinping redouble d'efforts sur sa politique stricte de zéro Covid alors même que le reste du monde essaie d'apprendre à vivre avec le virus. Cela implique des tests de masse obligatoires et des verrouillages stricts.

Les fermetures d'usines 


Les fermetures ont amené la deuxième économie mondiale "près du point de rupture", selon un récent rapport des analystes de la Société Générale.
En avril, le gigantesque secteur des services chinois s'est contracté au deuxième rythme le plus rapide jamais enregistré alors que les blocages de Covid ont durement frappé les petites entreprises. Son secteur manufacturier s'est également fortement contracté. source CNN


Les données les plus récentes du gouvernement montrent que le chômage a atteint un sommet de 21 mois en mars, et c'était avant que la Chine ne prolonge le verrouillage du centre financier de Shanghai et n'impose des restrictions strictes à Pékin. Le taux de chômage dans 31 grandes villes a même atteint un niveau record en mars.


La Tech 


Le secteur technologique massif du pays est également confronté à une crise de l'emploi sans précédent.
L'industrie autrefois en roue libre a longtemps été la principale source d'emplois bien rémunérés en Chine, mais les grandes entreprises seraient maintenant en train de réduire leurs effectifs à une échelle jamais vue auparavant alors que le gouvernement poursuit sa répression contre les entreprises privées. Le principal régulateur Internet du pays a déclaré le mois dernier que le secteur n'avait pas connu une telle crise, mais le sujet est toujours largement discuté sur les réseaux sociaux chinois.
D'autres industries, allant de l'immobilier à l'éducation, ont également connu de fortes pertes d'emplois ces derniers mois. 
La Chine reste un grand marché, une économie qui se digitalise et se modernise explique le Co fondateur de GMA, Philip Chen





Pékin est conscient des difficultés économiques et particulièrement préoccupé par le risque d'un chômage de masse, qui ébranlerait la légitimité du Parti communiste. Au début du mois dernier, Hu Chunhua, vice-Premier ministre chinois, a appelé à "tous les efforts possibles" pour stabiliser l'emploi.


Internet Chine Revue de l'internet chinois

Les aéroports de Shanghai restent ouverts avril 2022

Les aéroports de Shanghai restent ouverts. En revanche, les vols au départ de Shanghai connaissent de nombreuses annulations du fait de l’impact des mesures sanitaires locales sur le personnel aéroportuaire et des mesures d’annulations de vols par l’aviation civile chinoise. Le vol Air France du 19 avril a dû être annulé en l’absence de personnel au sol.

 

·         Le consulat et l’ambassade restent en contact étroit avec Air France et les autorités chinoises pour s’assurer que les vols Air France soient assurés. Après un premier vol depuis le début du confinement le 15 avril, un nouveau vol est confirmé pour le 22 avril.

 

·         Les résidents confinés doivent impérativement obtenir une autorisation spéciale de leur comité de quartier pour accéder aux aéroports (ou aux gares). Nous vous vous  recommandons à cette fin de prendre contact suffisamment en amont de votre départ avec votre comité de quartier, en présentant votre réservation. En cas de difficulté, vous pouvez également contacter le consulat (Nous Contacter) pour que nous relayions votre demande.

 

·         Pour accéder aux aéroports : Quelques lignes de navettes (ligne circulaire 1, lignes 1 et 8) fonctionnent de façon dégradée. Il est conseillé aux passagers en partance vers l’étranger de prévoir plusieurs heures d’avance, car les procédures d’enregistrement prennent plus de temps du fait de l’impact du confinement d’une partie des équipes et des mesures sanitaires. Il est également possible de réserver des trajets auprès de chauffeurs privés disposant d’une licence les autorisant à circuler.

 

·         Toute personne quittant Shanghai (train, avion, bateau, autoroute inclus) doit présenter ==soit== un résultat négatif de test PCR de moins de 24h, ==soit== un résultat de test PCR de moins de 48h ainsi qu’un résultat de test antigénique de moins de 24h (à acheter en pharmacie, puis enregistrer sur le mini-programme "Yi Ce Da"(疫测达)).

 

·         Si vous prévoyez de rentrer en France avec un animal domestique, consultez les dispositions actuellement en vigueur.

 

·         Selon des indications informelles recueillies auprès du bureau de la sécurité publique, une tolérance sera pratiquée pour les passagers quittant le territoire chinois dont les visas ont dépassé leur date de validité du fait du confinement.

 

Déplacements en Chine

·         Les déplacements en Chine sont actuellement très difficiles, voire impossibles dans de très nombreux cas, et de nombreux trains ou vols intérieurs connaissent des annulations. La plupart des destinations exigent pour les personnes arrivant de Shanghai une mise à l’isolement à l’arrivée pour des durées variables allant jusqu’à trois semaines. Les gares routières sont fermées. Il est fortement recommandé de bien s’assurer des conditions d’accueil dans le lieu d’arrivée avant tout déplacement.

 

·         Pour les correspondances ferroviaires ou aériennes via Shanghai, une ligne temporaire desservant les aéroports et les gares de la ville est mise en place. Les passagers doivent présenter un billet d’avion ou un billet de train du jour même et un test PCR de moins de 48 heures.

 

·         Pour les arrivées à Shanghai, une desserte est possible en taxi à partir des aéroports et de différentes gares. Ces taxis ne permettent pas de transfert depuis les zones confinées vers les gares ou aéroports.

lire aussi : 


Internet Chine Revue de l'internet chinois

Pour qui ont voté les Français en Chine?

Pour qui ont voté les Français en Chine? 



1666 personnes étaient inscrites sur les listes électorales à Pékin, 823 votes (49,4%) ont été exprimés.
 

Les résultats du premier tour du vote 2022 Pékin car à Shanghai on ne pouvait pas se décplacer:

  • Emmanuel Macron : 44,9 %
  • Jean-Luc Mélenchon : 21,2 %
  • Eric Zemmour : 10,8 %
  • Valérie Pécresse : 6,6%
  • Marine Le Pen : 5,8 %
  • Yannick Jadot :  5,6 %
  • Anne Hidalgo : 1,7 %
  • Jean Lassalle : 9 voix
  • Nicolas Dupont-Aignant : 9 voix
  • Fabien Roussel : 5 voix
  • Nathalie Arthaud : 2 voix
  • Philippe Poutou : 1 voix



nternet Chine Revue de l'internet chinois

98% of covid in China are in Shanghai

27 575 nouveaux cas annoncés (dont 26 411 asymptomatiques) dans la journée du 10 avril, dont 98% à Shanghai.

Total national  = 241 921 cas (219 896 asymptomatiques) dont 80 % à Shanghai

 

A =Shanghai=

26 083 cas nouveaux annoncés (dont 25 173 asymptomatiques) dans la journée du 10 avril. Depuis le 6 avril, le nombre de nouveaux cas est relativement stable, après une progression rapide dans les jours précédents.

Total actuel = 186 992 cas (dont 186 992 asymptomatiques)  - Aucun décès attribué au covid jusqu’à présent. Un seul cas grave actuellement en hospitalisation a été mentionné par la mairie depuis le début de cet épisode épidémique.

 

Au =Jiangsu=

53 cas nouveaux annoncés (dont 46 asymptomatiques) dans la journée du 10 avril, dont 12 à Suzhou, 9 à Nantong, 9 à Zhenjiang.

Total actuel = 879 cas (dont 789 asymptomatiques) répartis à Nankin, Changzhou, Lianyungang, Suqian, Zhenjiang, Suzhou, Wuxi, Taizhou, Nantong, Yancheng

 

Au =Zhejiang=

37 cas nouveaux annoncés (dont 28 asymptomatiques) dans la journée du 10 avril dont 17 à Hangzhou.

Total actuel = 547 cas répartis à  Ningbo, Quzhou, Kecheng, Hangzhou, Wenzhou, Huzhou, Jiaxing, Zhoushan, Lishui, Shaoxing

 

Dans l’=Anhui=

69 cas nouveaux annoncés (68 asymptomatiques) dans la journée du 10 avril, dont 32 à Fuyang, 30 à Lu’an.

Total actuel= 655 cas (dont 631 asymptomatiques) répartis à Hefei, Tongling, Ma’anshan, Suzhou, Anqing, Chuzhou, Hanshan, Bozhou, Bengbu Huainan, Wuhu, Fuyang

 

 

1-      Poursuite de la politique de confinement et dépistage

 

·         Un nouveau cycle de dépistage intégral des habitants de Shanghai est en cours de finalisation. Sur la base de ces résultats, la ville a annoncé aujourd’hui la mise en œuvre effective d’un zonage qui classe les résidences en trois types, conformément à ce qui avait été annoncé précédemment (point de situation n°6), avec quelques ajustements. Certains districts ont publié tour à tour leurs listes de zonage dans la journée.

 

·         1/ « zone confinée »(封控区) : Résidences où des cas positifs ont été détectés dans les 7 derniers jours. Dans cas, la résidence est soumise à 7 jours de « gestion fermée » suivis de 7 jours d’ « observation médicale à domicile ». La « gestion fermée correspond à un confinement strict sans sortie du domicile. ». 

o   Si à l’issue de cette première semaine aucun nouveau positif n’est détecté, alors il est possible durant les 7 jours d’ « observation médicale à domicile » suivants de sortir dans l’enceinte de la résidence, bien que les rassemblements soient interdits. Au bout du 13e jour, un test PCR de tous les résidents est effectué, et peut conduire au déconfinement de la résidence en l’absence de positifs.

o   Si un cas positif est détecté durant cette première semaine, le bâtiment concerné reste en confinement strict jusqu’au 14e jour. Le reste de la résidence passe en « observation médicale à domicile ». Si un nouveau cas apparaît durant cette période, il peut donner lieu à de nouvelles mesures de confinement.

 

·         2/ « zone contrôlée »(管控区):Concerne les résidences sans cas positif depuis 7 jours. Elles font l’objet d’une période de 7 jours d’ « observation médicale à domicile », durant laquelle il est possible sortir une fois par jour pour récupérer les livraisons au point de dépôt de la résidence. Si un cas positif apparaît durant ces 7 jours, la résidence passe en « zone confinée ». Si au bout du 6e jour un dépistage de tous les résidents ne comporte aucun positif, la résidence passe en « zone de prévention ».

 

·         3/ « Zone de prévention» (防范区) : concerne les résidences sans cas positif depuis 14 jours. Il est demandé aux résidents de limiter leurs déplacements et d’éviter les rassemblements. Les déplacements sont en principe restreints au quartier de résidence, et il n’est pas permis de se rendre en zone contrôlée ou confinée. Un dépistage positif aboutit à la mise en « zone confinée ».

 

·         Les autorités maintiennent le principe du placement systématique des cas positifs en centre collectif de quarantaine, dont l’aménagement est poursuivi pour augmenter la capacité d’accueil, à Shanghai et dans les provinces environnantes, notamment au Zhejiang. Les « cas contacts proches » peuvent également être envoyés en centre collectif. Les informations qui circulent concernant un traitement différencié des étrangers n’ont pas été confirmées par les autorités locales explique un juriste à Shanghai.

 

 

2-      Questions fréquentes liées aux centres de quarantaine

 

·         Un dépistage positif entraîne la mise en isolement dans un hôpital ou un centre collectif aménagé de la personne positive et des cas contact. Le consulat vous recommande de vous signaler immédiatement auprès votre chef d’îlot (lien) et du consulat (Nous Contacter) en cas de dépistage positif. Le consulat vous contactera immédiatement pour assurer le suivi de votre situation et fournir l’appui nécessaire auprès des autorités locales. Il vous est également recommandé dans la mesure du possible d’isoler la personne testée positive du reste de votre foyer en la plaçant dans une pièce séparée, lui faisant porter un masque et en aérant régulièrement, afin d’éviter de contaminer les autres membres du foyer.

 

·         Les délais avant le transfert vers les centres de quarantaine sont très variables, pouvant aller de quelques heures à plusieurs jours. Le transfert peut prendre plusieurs heures, avec des arrêts intermédiaires en centre de transit.

 

·         Les types de centres varient et les conditions de confort, d’hygiène et de vie privée sont très inégales. Le consulat suit la situation de chacun de nos compatriotes positifs, tous asymptomatiques ou présentant des symptômes légers. Certains se trouvent en centre collectif ou dans d’autres lieux d’isolement. D’autres demeurent pour le moment en isolement à domicile.

 

·         Les autorités autorisent désormais les parents à accompagner les enfants détectés comme cas positifs sous certaines conditions. Le consulat reste mobilisé et vigilant sur ce sujet.

 

·         Conditions de sortie des centres collectifs de quarantaine : Les recommandations nationales indiquent qu’une personne ayant été successivement négative à deux tests PCR séparés de 24h au moins et dont les symptômes ont connu une amélioration (voir lien) peut quitter son centre de quarantaine. Les pratiques peuvent varier suivant les centres. Le transfert de retour vers le domicile est organisé par le district de résidence. Avant départ, les effets personnels sont désinfectés. Aucun frais n’est perçu par les centres collectifs. Après le retour au domicile, une période d’observation médicale de 7 jours est à respecter (durant laquelle il est demandé d’aérer fréquemment, éviter les sorties, réduire les contacts, etc…). Pour les centres d’isolement de cas contact, la durée de séjour est de 14 jours, suivis de 7 jours d’observation médicale. Un dépistage positif peut entraîner une hospitalisation ou un départ en centre de quarantaine.

 

 

3-      Questions fréquentes liées au confinement

 

·         S’agissant des approvisionnements en nourriture, des livraisons de nourriture sont en principe organisées par le comité de quartier, mais de façon irrégulière. Certaines plateformes fonctionnent suivant les quartiers, et la plupart n’accepte que des commandes groupées, qui sont mises en place par les réseaux de voisinage sur des plateformes locales. Certains quartiers ont mis en place des procédures de demande d’autorisation préalable aux commandes groupées qui peuvent rallonger ces délais. Les autorités publient régulièrement des listes de plateformes disponibles

read more 



Internet Chine Revue de l'internet chinois

Chine : de nouvelles restrictions sur l'industrie du livestreaming

La Chine prévoit de nouvelles restrictions sur l'industrie du livestreaming de 30 milliards de dollars, renouvelant une campagne réglementaire visant à freiner les entreprises technologiques et à exercer une plus grande influence sur le contenu consommé par les jeunes, a rapporté le Wall Street Journal.

Les autorités chinoises élaborent de nouvelles réglementations pour limiter les pourboires numériques des internautes, ont déclaré des personnes proches de la situation. Les responsables prévoient également de limiter le nombre de diffusions en direct que les fans peuvent recevoir et envisagent une censure plus stricte

Le livestreaming c es't ça 





Le livestreaming permet aux jeunes chinoises de monetiser leur traffic 



Voici quelques exemples de réglementations connexes publiées en 2021 :
  1. Les plates-formes et les livestraemers doivent mieux surveiller leur contenu
  2. Les livestreamers doivent s’inscrire sous leur vrai nom et ouvrir une entité légale si/quand les ventes sont réalisées
  3. Ils doivent parler mandarin pendant les séances
  4. Les livestreamers doivent s’habiller de manière appropriée lors de la promotion des produits
  5. Ils doivent tester les produits dont ils font la promotion et ils seront responsables de la promotion de produits dangereux
  6. Des milliers de livestreamers font également l’objet d’une enquête pour fraude fiscale, et plus encore. 



Internet Chine Revue de l'internet chinois

Emmanuel Macron s'adresse aux Français de Chine

Le message d’Emmanuel Macron pour les Français de Chine





Internet Chine 
Revue de l'internet chinois

Internet Chine

Je suis chinois et j'ai monté ma boite en informatique en France.
J'ai crée ce blog pour vous faire partager ma passion, tout ce qui touche au High Tech.


Si comme moi, vous aimez bien les news High Tech, n'hésitez pas a me faire partager tout cela.

J apprécie les commentaires...et si j'ai le temps j'y répondrais.



Nombre total de pages vues